Aujourd'hui, salle comble pour la première édition des Rencontres Spring. Cet événement co-organisé par SpringSource France et Sfeir marque le partenariat entre les deux entreprises. Pour rappel, Sfeir est un "System Integrator Partner" de SpringSource.

Durant cet événement, des acteurs majeurs de la communauté Spring :

  • Peter Cooper-Ellis, VP de SpringSource depuis juin 2008 après 10 ans chez BEA ;
  • Juergen Hoeller, co-fondateur du framework Spring (avec Rod Johnson) et aujourd'hui principal développeur du framework ;
  • Mark Thomas, principal contributeur au projet Apache Tomcat ;
  • Guillaume Laforge, co-fondateur du défunt G2One et désormais lead des développements Groovy et Grails chez SpringSource ;
  • Julien Dubois, directeur régional France de SpringSource ;
  • Didier Girard, directeur de l'innovation de Sfeir.

et des utilisateurs de la technologie :

  • Voyages SNCF Technologies ;
  • HSBC ;
  • SG CIB ;
  • Improve ;
  • Grails.

ont respectivement annoncé les nouveautés que nous réserve SpringSource pour l'année à venir et témoigné de la puissance de l'offre de SpringSource.

Des témoignages, je retiens que les technologies Spring respectent leurs engagements. Elles simplifient le développement, réduisent les coûts et assurent de bonnes performances :

  • le site www.voyages-sncf.com supporte très bien la charge avec une infrastructure minime ;
  • réduction de 60% du code écrit chez HSBC grâce à un framework "maison" reposant sur Spring ;
  • temps de réponse de l'ordre des millisecondes garantis chez la SG CIB.

Beaucoup de nouveautés nous attendent, entre-autres :

  • évolution de SpringSource dm Server ;
  • Spring 3.0 ;
  • intégration de Flex dans Spring Web ;
  • intégration de Groovy et Grails dans la stack Spring ?

Voici les nouveautés marquantes de la version 3.0 du framework Spring :

  • évolution du modèle de description par annotation ;
  • support de Spring Expression Language pour la configuration des beans ;
  • le support de REST dans Spring MVC ;
  • ajout d'un modèle de validation basé sur les annotations (respectant la JSR 303 et le modèle de validation d'Hibernate).

Concernant les aides au déploiement, SpringSource mise sur son dm Server. Ce serveur d'application Java est basé sur OSGi et a été pensé pour offrir une grande modularité. Cette modularité permet une meilleur gestion des ressources. Cela résulte en un serveur avec une trace légère donc au démarrage rapide, ce qui est très apprécié par les développeurs. Grâce à l'approche OSGi, SpringSource dm Server offre également la flexibilité pour la gestion des applications en permettant le chargement à chaud et le multi-versioning.
Peter Cooper-Ellis, fort d'une longue expérience dans le développement de BEA WebLogic, annonce une évolution sur le marché des serveurs d'applications. La demande est à l'agilité.

Photos de l'événement sur flickr.
Bientôt : Les slides et les vidéos de l'événement.