insideIT.fr : le blog des architectes IT de SFEIR

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 novembre 2009

Silverlight 4...Encore une version?


Si Silverlight 2 était sans doute une révolution sérieuse devant Silverlight 1.0 (une révolution qui se présente dans l’utilisation du XAML, code managé, Expression Blend…), la version 3 de Silverlight reste une étape timide mais logique qui montre une certaine maturité et stabilité de cette technologie, Silverlight 3 est donc la version clé, graphiquement (avec ces nombreux contrôles rajoutées et l’amélioration de Blend) et au niveau logique (surtout avec le framework .NET RIA Services) du coup on peut finalement développer des applications riches, dignes de ce nom, avec une productivité très élevée…Mais la concurrence et la volonté de répondre par «Yes we can» à certain fonctionnalités basique comme l’impression, la gestion des photos, la webcam, etc. pousse Microsoft à « retoucher » légèrement la définition d’un principe majeur de Silverlight : La sandbox. La sandbox est l’environnement d’exécution sécurisé et sous SL2 et SL3 pas question de toucher au matériels, un idéal qui devient réalité. Et selon Laurent Ellerbach, directeur marketing de la division plate-forme et écosystème: « Silverlight reste exécuté dans une sandbox, mais pourra au besoin requérir des droits utilisateurs plus élevés pour certaines de ses actions ». Avec ce relooking on peut donc répondre « Yes we can », notamment à la partie multimédia : photos numériques, webcam, clé USB, GPU… Mais pas avant mai ou juin 2010, date de la sortie officiel le de Silverlight 4 (voir toutes les nouveautés).

Silverlight 4 ne représente pas seulement une version très puissante avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités mais un virage intéressant dans la philosophie de cette technologie.

Site officiel Silverlight 4

Demonstration Silverlight 4 PDC 2009

jeudi 18 juin 2009

Azure...Nouvelle vision pour voir le Net?

Un petit rappel de l’architecture Azure :

Azure

Comme le montre si bien cette image, la plate forme Azure est un ensemble de services (élastiques) et un environnement d’exécution: Windows Azure (abrite pour l’instant du code .Net et PHP).

Une application est exécutée sur n instances (n>=1 selon la demande), et pour traduire en «vocabulaire Azure» on parle d’un rôle qui s’exécute sur un nœud.

Un nœud : Unité de calcul (machine virtuelle).

Un Rôle : Une application (qui peut être instanciée en n exemplaires), un rôle se divise en trois types :

- Web Rôle : Application Asp.Net

- Cgi Web Rôle : Web FastCgi

- Worker Rôle : Traitement batch (pas d’exposition web)

Et les caractéristiques de la plateforme Azure ?

-Baisse du tichet d’entrée : grâce à des multiples implémentations des DataCenters partout dans le monde.

-Elasticité et dynamisme des ressources.

-Modèle de consommation et d’allocation : comme n’importe quel service, la facturation est à la demande, bien entendu une demande d’usage est pas en fonction du nombre des utilisateurs.

Parmi les grandes questions posées à la plate forme Azure est le stockage des données : l’endroit, la sécurité, la législation…Eh oui c’est tout un débat, encore un petit rappel des différents types de stockage «durable» Azure :

-Table storages : Tables simples (non relationnelles)

-Blob storage : Pour les données binaires.

-Les queues (FIFO).

Azure c’est un  «nuage» donc c’est vaste comme sujet … N’hésitez pas à commenter et surtout faire partager vos retours d’expériences.

 ZeCloud, microsoft Azure

Mots clés Technorati : ,Cloud Computing

vendredi 12 juin 2009

Comment exporter un site SharePoint?

Avant toute chose il faut avoir les droits adéquats pour le faire. En d’autres termes il faut être "Team Site Owner" donc avoir un contrôle total sur le site concerné.

Il s'agit ici d'exporter un site SharePoint, c’est-à-dire déplacer toute l’arborescence de ce site (de la racine jusqu’au la dernière feuille), d’un environnement de départ vers un autre de destination. Il me semble important de clarifier ce point car la fonctionnalité «déploiement de contenu» (intégrée par défaut dans SharePoint) se limite seulement à copier une image intégrale du site.

Alors, comment exporter un sous site, liste ou même un simple élément du site?

Avant de répondre à cette question j’aimerais présenter un exemple de ce qu’on peut faire avec déploiement de contenu au niveau de la centrale d’administration de SharePoint :

Tout d’abord on va créer un «Path» pour définir la connexion entre l’environnement de départ et celui de la destination. Pour cela il suffit de suivre les étapes suivantes :

1 - Dans la rubrique Operations :

clip_image001 

2 - Puis «Content Deployment Paths and Jobs» :

clip_image002

«New Path» Pour configurer notre première connexion :

 clip_image004

clip_image006

On peut tester la connexion :

clip_image007

3 - Reste à rajouter les paramètres du site destination :

clip_image009

Une page récapitulative de nos Paths est disponible (on peut, entre autre : créer, modifier, exécuter les instances des Paths):

clip_image011clip_image012clip_image013

4 - Enfin on exécute notre Path pour effectuer le déplacement du site et le tour est joué :

clip_image014

C’est fini …Enfantin non ? A vous de jouer maintenant : )

Remarque très importante : les modèles des deux sites doivent être identiques.

Enfin : Pour exporter les listes, éléments…Il faut utiliser le modèle objet de SharePoint via l’API SharePoint (avec cette méthodes on peut aller beaucoup plus loin !...Pour cela le blog référence est:le site de Gossner ).

jeudi 19 février 2009

Rencontre d'un néophyte avec ALT.NET Paris

AltNetMercredi avait lieu une réunion du groupe ALT.Net pour présenter Aspectize. 

Une présentation dans les locaux de Winwise à Opéra, assurée par Fréderic Fadel et Nicolas Roux (Co-fondateurs d'Aspectize) qui proposent via une plateforme de développement, une nouvelle approche pour développer les applications .NET.

Une approche: Sans objets ni ORM! Le mot clé dans cette nouvelle architecture est : «relation»…En d’autres termes et en bref, on ne s’intéresse pas aux types de données ni aux objets mais à la relation qui existe entre ces données et ces objets…

Grâce à cette architecture on peut par exemple binder les données d’une application web ou d’une application lourde… avec la même fonction!

L’intérêt réel de cette rencontre n’était pas seulement de découvrir cette plateforme (pour cela il suffit de regarder la vidéo) mais d’aborder plusieurs aspects : architecture, modèles et autres apects relatifs à ce sujet….

Et je peux vous dire que c’était très enrichissant !

Enfin et pour terminer ce billet, félicitons Alt.Net pour la création de leur site officiel... A découvrir sans attendre.

Le site Alt.Net : http://www.altnetfr.org

La vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x4l91r_videoaspectize_business

mardi 10 février 2009

Déploiement et cycle de vie d'une application SharePoint...TechDays2009

techdays2009Un labyrinthe de stands, un labyrinthe de salles et surtout un véritable labyrinthe de présentations…Des sessions pour tous les goûts et dans tous les domaines, dans ce billet j’aimerai récapituler une session très intéressante autour du déploiement et cycle de vie d’une application SharePoint, une session présentée par Stéphane Palluet (Senior Consultant Chez Microsoft France).

Tout d’abord une définition d’une application SharePoint :

Une application SharePoint se devise en trois parties :

     1) Le code : Les assemblies .Net(Page Aspx, WebParts…)

     2) La configuration : Les fichiers manifest XML (pour les définitions des sites et des listes…)

     3) Le contenu

Les outils pour mettre en place un environnement SharePoint :

     -Power Users : Pour les sites et les templates SharePoint

     -Designer&Analysts : Office Designer, Office Excel, Office Accès,…

     -Developpers Pro : Visual Studio comme environnement de développement (avec les extensions nécessaires)

Une remarque par rapport au SharePoint :

Un très bon outil pour réaliser les workflows et pour avoir des vues sur les listes et les sites SharePoint mais pas pour éditer le code !

Et comment déployer une application SharePoint ?

Après le développement de l’application (avec la construction de l’arborescence de répertoires à la main!…Pas très pratique!), le reste est simple, il suffit d’installer au sein de Visual Studio l’outil : WSPBuilder comme générateur des solutions WSP (ou installer les extensions Visual Studio pour Windows Sharepoint). L’application SharePoint est un package avec l’extension «.wsp» (et pour voir le contenu, il suffit de remplacer .wsp par .cab). Ce package contient des composants, des «Features», des fichiers de configuration et le fichier DDF.

Le déploiement de la solution wsp peut se faire via :

     - Une ligne de commande

     - Un installer (SharePointInstaller http://www.codeplex.com/sharepointinstaller).

Avant de terminer ce billet, il me semble intéressant de rappeler la définition de «Features».

Un Feature est une unité de conception et de déploiement, les Features nous permettent de créer des solutions modulaires et d’étendre les sites existants.

J’ai oublié de vous dire que je n’ai pas encore trouvé la sortie de mon labyrinthe…Alors j’y retourne ;)

lundi 24 novembre 2008

Silverlight 3...Si si 3 !

microsoft_silverlight_c Une nouvelle version de Silverlight va voir le jour l’année prochaine...On connaît pas tous les détails sur cette nouvelle version mais selon le responsable .net chez Microsoft Scott Guthrie(voir le blog), Silverlight 3 apportera :

- Améliorations Médias : Le support des formats vidéo H.264
- Améliorations Graphiques : Le support de la 3D et l'accélération matérielle du GPU
- Améliorations des contrôles et ajout de contrôles supplémentaires
- Un designer Visual Studio et Visual Web Developer Express éditable et interactif

Selon Scott Guthrie, plus d’un ordinateur sur 4 connecté à internet possède une version Silverlight Chapeau !

On ne parle pas assez de Silverlight Streaming et pourtant il y a de quoi puisque ce dernier est compatible maintenant avec Silverlight 2.0 (RTW) et pour rafraîchir nos neurones ;), Silverlight Streaming propose principalement:

- 10 GB d’espace gratuit pour héberger les applications silverlight
- Convertir les vidéos pour les rendre aux formats compatibles Silverlight
- Avoir des liens directs et statiques vers les vidéos
- Un espace d’administration

Et pour terminer cet article, un extrait aux amateurs des dessins animés…A vous de deviner le titre et la technologie utilisée ;)…Ici

Silver Anim

vendredi 21 novembre 2008

Enfin on peut aller plus loin avec Silverlight 2 !

microsoft_silverlight_c Avant d’attaquer le vif du sujet, j’ai remarqué qu’on perd un peu les pédales avec les différentes versions des outils et SDKs pour développer une application Silverlight 2.

Certes, cela montre une dynamique forte de la part de Microsoft mais pour les développeurs, cela signifie aussi des mises à jour de leurs travaux et des réinstallations permanentes!

La liste suivante représente les dernières versions des outils et SDK pour développer des applications Silverlight 2:

Microsoft Visual Studio 2008 Service Pack 1

Microsoft® Silverlight™ Tools for Visual Studio 2008 SP1

Microsoft .NET Framework 3.5 Service Pack 1

Microsoft® Silverlight™ 2 Software Development Kit Documentation

Microsoft Expression Blend™ 2 Trial

Microsoft Expression Blend™ 2 Service Pack 1

Maintenant votre machine respire mieux ;)

Enfin on peut manipuler des contrôles Silverlight 2 plus puissants et plus intéressants.

Exemple :

 Silverlight Toolkit

On parle de Silverlight Toolkit, développé par l’équipe des AjaxControlToolkit, il s’agit d’une boite à outils open source qui contient de nouveaux composants Silverlight regroupés en quatre niveaux de «qualité» : Experimental, Preview, Stable, Mature (pour plus de détails).

Exemples de contrôles :

Preview :

- AutoCompleteBox
- NumericUpDown
- Viewbox
- Expander
- ImplicitStyleManager
- Charting

Stable :

- TreeView
- DockPanel
- WrapPanel
- Label
- HeaderedContentControl
- HeaderedItemsControl

Silverlight Toolkit contient également une gamme de «thèmes professionnels» afin d’améliorer la présentation des contrôles (détails et démos).

Et comment je peux mettre en place Silverlight Toolkit?
La première des choses est de le télécharger! (Ici) et après avoir décompressé le répertoire «SilverlightToolkit_Nov08_Source», on rajoute les Dlls (du sous répertoire «Binaries») dans notre projet Silverlight et le tour est joué ! On peut manipuler les nouveaux composants avec Blend 2 :

Silverlight Toolkit Blend

Deux autres projets à retenir (qui peuvent être les sujets de prochains blogs !) :

- Silverlight Extensions (SLExtensions) - il s'agit d’une bibliothèque développée par Pierre La Garde, Thierry Bouquain d’UCAYA, Romuald Boulanger d’UCAYA, Simon Ferquel de Winwise. Cette bibliothèque contient : Des contrôles, Une librairie riche de classes ou de helpers et 3 Players skinables génériques (pour plus de détails)

- Eclipse4sl (Microsoft et Soyatec) - une sortie finale est prévue au printemps 2009, les objectifs sont :

- Créer un IDE fonctionnel pour réaliser des applications Silverlight

- Faciliter l’intégration des sites web et des services basés sur JAVA dans les applications Silverlight (pour plus de détails)

mercredi 9 juillet 2008

Microsoft...Voilà comment je vois le monde RIA!

Pas de code à taper ni de programme à exécuter dans ce billet promis;) ... Une recette de la ratatouille niçoise ?! ! :)..Non même pas mais un petit tour à Redmond pour comprendre la stratégie RIA (Rich Internet Application) de Microsoft et si la solution Silverlight répond sérieusement à cette stratégie.
Le marché des interfaces riches intéresse Microsoft, ce qui explique les mouvements du géant pour garantir ses parts de marché.Les besoins des utilisateurs se manifestent à titre d'exemple dans :
- Plus d'interactivité
- Ergonomie plus intéressante
- Gestions de contenus multimédias plus riches
- Optimiser la communication Client/serveur
Les secteurs et les applications les plus clientes de RIAs sont principalement :
- La gestion et la diffusion des contenus multimédias Vidéo/Image
- La formation à distance
- Le E-commerce
- La représentation graphique riche du reporting et des statistiques d'entreprise
- Toutes applications d'entreprise même les plus basiques (ex : des formulaires HTML...)
Le marché est donc prospère mais la concurrence est rude, avec au premier rang : Adobe qui équipe 95% des agences Web avec Photoshop, Illustrator ou encore Flex. Il suffit de rappeler que les outils Expresion de Microsoft sont encore loin derrière ces homologues d'Adobe...Mais Microsoft n'a pas joué toutes ses cartes et qui peuvent faire bouger la balance, la vidéo HD (exemple de projet en cours: NBC pour la retransmission des J.O) et les applications d'entreprise (des technologies DotNet qui cohabitent parfaitement avec les infrastructures DotNet. Donc pas d'apprentissage d'un nouveau langage ni de surprises d'intégration).
Il est difficile de parler de la stratégie RIA sans parler de "Live Mesh" qui représente l'objectif Microsoft pour déployer la même application sur plusieurs environnements différents (PC fixe, portable, mobile, Mac, ...) Dans ce contexte, il semble que Silverlight constitue la plateforme de développement idéale puisqu'un runtime Silverlight est en cours de réalisation sur l'ensemble de ces équipements.
Le document suivant préparé dans le cadre de l'évènement Happy Hour organisé par SFEIR présenté les grandes lignes de Silverlight ici.
La solution Silverlight est la réponse concrète de la stratégie RIA de Microsoft, il ne reste qu'à renforçer la vague d'évangélisation et à multiplier les tentations de séduction du marché... Si vous avez des grains sel à rajouter n'hésitez pas.

vendredi 27 juin 2008

Isolated Storage..Merci mais c'est quoi?!

Pour des raisons de sécurité, l’exécution des applications Silverlight se fait dans un environnement très restreint (impossible d'accéder à la base de registre, au système de fichiers, etc.), on parle alors d’une "sandbox" (bac à sable).
Et comment faire pour gérer un cache?
Silverlight nous offre un emplacement d’1Mo(extensible) pour stocker des informations sous forme de textes ou de fichiers (ex : les paramètres de login, les préférences utilisateurs…), on parle de "Isolated Storage" ou stockage isolé.
C’est comme des cookies d’un navigateur web finalement ?! Oui et non: le principe est le même, mais les caractéristiques pas vraiment ! à titre d’exemple :
Un cookie est lié forcément à un navigateur,l’Isolated Storage est lié à l’environnement, pas au navigateur (il ne faut pas oublier que Silverlight est multi-navigateur).
Un cookie ne peut pas dépasser 4ko, l’Isolated Storage propose 1Mo par défaut (extensible).
Un cookie contient des caractères alphanumériques, l’Isolated Storage peut contenir des fichiers(textes, images…)
Maintenant, mettre un peu la main à la pâte ça vous dit?
Tout d'abord, les gens qui ont déjà testé le fonctionnement d’Isolated Storage avec la beta 1, je tiens à leur dire qu’il ya eu quelques relooking avec la beta 2. Exemple:

  • System.IO.IsolatedStorage.IsolatedStorageFile.TryIncreaseQuotaTo(Int64) renomée: System.IO.IsolatedStorage.IsolatedStorageFile.IncreaseQuotaTo(Int64).
  • System.ApplicationException supprimée.
  • IsolatedStorage.ApplicationSettings renomée: IsolatedStorage.IsolatedStorageSettings.

La liste complètes des changements (Silverlight 2 Bêta 1 vers Silverlight 2 Bêta 2).

L’Isolated Storage est implémenté dans la mscorlib.dll (le namespace est System.IO.IsolatedStorage).

Un exemple concret vaut mieux qu’un long discours:
L’objectif et de savoir stocker des informations dans un IsolatedStorage et de les affichées à la demande.
Le formulaire en Xaml :
<Grid Background="Azure" Height="444" HorizontalAlignment="Stretch" Margin="82.9160003662109,8,4,0" VerticalAlignment="Top" Grid.Column="1" Width="415.584">
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="34.0839996337891,12,0,0" VerticalAlignment="Top" Width="57" Text="Entrez text:" TextWrapping="Wrap" Foreground="#FF3A392F" Height="22"/>
<TextBox HorizontalAlignment="Stretch" Margin="111,8,8,0" VerticalAlignment="Top" TextWrapping="Wrap" x:Name="text" Height="26"/>
<Button Height="19.333" HorizontalAlignment="Stretch" Margin="8,84.6669998168945,147.167999267578,0" Click="Affiche_String" VerticalAlignment="Top" Content="Afficher IsolatedStorage" x:Name="affiche" d:LayoutOverrides="Height"/>

La classe à utiliser est IsolatedStorageSetting (les informations à manipuler ici sont de type : string et bool) :
IsolatedStorageSettings test = IsolatedStorageSettings.ApplicationSettings;
test.Add("test", text.Text);
test.Save();
text_result.Text = (string)test["test"];
test.Clear();
Comme vous pouvez le constater le principe est très simple : une hash-table (association clé-valeur).

L’objectif de cet exemple est de stocker des données dans un fichier dans l'IsolatedStorage et de les afficher à la demande. Pour cela on utilise entre outre la classe IsolatedStorageFile (pour plus de détails, voyez le code source).
Donc et comme vous avez constaté, l’utilisation de l'IsolatedStorage est relativement simple…bonne pratique ;).

Le code source(ExempleIsolatedStorage.zip)

Silverlight 2
Silverlight 2 msdn
IsolatedStorage

 

vendredi 13 juin 2008

Silverlight reprend la parole!

C'est noël pour Silverlight!...Je vous cache pas, c'est le cas pour moi aussi ^^...Alors de quoi s’agit-il ?
Pourtant, nouveau née, Silverlight2 ne cesse de grandir, après la beta 1 c'est le tour de la beta 2. «Commercial Go Live license» est le label commercial de Silverlight 2 beta 2.
Encore quelques bugs à corriger et un petit morceau de framboise bien sucré sur l'assiette et ça doit être prêt avant les JO.
Une première version de Silverlight pour Linux(Moonlight)...Et ça marche ? Où et Comment ? Des bugs ?...Bref un sujet intéressant, pour les plus patients, je prépare un article sur ce sujet et qui va être publié prochainement ;).
Une nouvelle version d’Expression Blend 2.5: June 2008 Preview.
Une nouvelle version "Silverlight Tools Beta 2 for Visual Studio 2008".
Et même le DeepZoom Composer a une nouvelle version.
Dans cet article, je vais essayer de vous citer brièvement les nouveautés de la version beta 2:
                  Des contrôles intégrés dans Silverlight (boutons, boites de listes, etc.).
                  Nouvelles fonctionnalités pour le: Calendar, DataGrid et TextBox.
                  Plus de templates WPF intégrées dans Silverlight beta 2.
                  Un nouveau concept de VSM (Visual State Manager) qui facilite la gestion des états des contrôles.
                  Silverlight 2 beta 2 autorise l'automatisation des tests des interfaces graphique grâce au framework d'UI Automation.
                  Silverlight 2 beta 2 est compatible avec WPF.
                  Un Streaming qui prend en compte les conditions du réseau.
                  Silverlight 2 beta 2 supporte JSON (au passage, Linq to JSON est possible avec cette nouvelle version) et les services REST.

Le label commercial de Silverlight déclenche une phase «sérieuse» de la mise en production de cette technologie…Bref c’est l'oiseau qui quitte son nid ;). A suivre…

Une nouvelle version de DeepZoom Composer + Une nouvelle version d’Expression Blend 2.5: June 2008 Preview

Silverlight

FAQ Silverlight2 beta 2

Moonlight

vendredi 23 mai 2008

LINQ...Mais où?

Après une utilisation concrète de Linq (LINQ: Comme introduction) dans un projet 3-tiers (présentation (Silverlight) - couche métier - couche accès aux données (Linq)), j'aimerais partager avec vous mon expérience et surtout votre avis sur le sujet.
Entrons dans le vif du sujet, la partie mapping relationnel/objet de mon projet est faite à l'aide du designer Linq (plus pratique, exemple : en cas de modifications sur le modèle de données (champs, associations…) ).
Un petit rappel :
- La syntaxe Linq est la suivante :
var
query = (from v in db.TABLE
where
(Condition)
select (resultat).(fonction d'agrégation);
Pas très loin de SQL !
- La requête Linq reste seulement une description de notre besoin métier, cette requête est bien compilée, mais pas exécutée au moment de la compilation.
Personnellement j'utilise Linq au niveau de la couche DAO (et donc garder l'esprit classique du 3-tires…). D'autres préfèrent l'intégrer plutôt dans la couche métier.
J'aimerais via ce billet vous demander votre opinion, vos idées, vos commentaires sur cette question…Donc à vous ^^.

vendredi 9 mai 2008

LINQ

Le projet Linq(Language INtegrated Query) n'est finalement qu'une extension du C# 3.0...
Linq offre des fonctionnalités de requêtage sur des sources de différentes natures(base de données relationnelles, document XML, collection d'objet) tout en gardant la même syntaxe, plus pratique pour les développeurs, en une phrase : le compilateur corrige la syntaxe de la requête et IntelliSense aide à en coder.

Donc Linq se divise en trois parties comme le montre ce schéma:

Linq to Ado.Net:
Linq to sql: le mapping objet-relationnel simple.
Linq to Entities: le mapping objet-relationnel plus complexe.
Linq to Datasets: requêter sur les Datasets.

Linq to objects:
Requêter sur une collection( possibilité de récupérer un graphe d'objet).

Linq to XML:
Pour les documents XML(tout en rendant accessible des notions potentiellement complexes telles que XPath, XQuery, XSLT...).
L'idée et l'objectif principale de Linq est claire à savoir : Manipuler des types de données différentes de manière plus simple, intuitive et unique. Personnellement je pense que c'est réussit!
Pour plus d’information :
msdn microsoft

vendredi 25 avril 2008

DeepZoom, Silverlight 2

DeepZoom est la nouvelle technologie intégrée dans Silverlight 2, grâce à cette technologie on peut piloter, naviguer et zoomer nos images d’une façon très fluide sans perdre la qualité de l’image …L’implémentation de DeepZoom est très facile (une ligne de code, <MultiScaleImage> comme élément dans le fichier XAML )…
Dans ce billet je vous liste les démos les plus impressionnantes…
Analyser une image aérienne

Gestion photos 1
Gestion photos 2
PicturePuzzle

une liste sur le site officiel
Cool…Et techniquement ?
En C#, c’est possible et c’est facile
Introduction DeepZoom Silverlight en vidéo

vendredi 11 avril 2008

Silverlight et WCF

Windows Communication Foundation anciennement appelé Indigo est la nouvelle couche de communication de .NET(version 3.0).
Historiquement dans le monde Microsoft, plusieurs technologies de communication sont apparues à différentes époques à l’instar du COM+, DCOM, MSMQ ou plus récent: les web services et le .NET Remoting.

WCF unifie le développement d’applications distribuées en enveloppant les différents modes de communication actuels en une seule API centralisée sous le namespace System.ServiceModel.

Cette couche atteint trois objectifs principaux :

L’unification des différents modes de communication (webservice, protocole WS-*, Message Queuing, etc...)
L’orientation service en partageant le schéma et non les classes, en ayant la possibilité de développer avec les standards WS-* et d’avoir de véritables services autonomes.
L’intégration qui permet l’interopérabilité avec les autres applications/plateformes

Dans ce billet, je vous livre les liens(les plus intéressants ;)) qui traitent le sujet Silverlight&WCF(introduction, exemples de codes…) :

Calling a WCF service from your Silverlight application

Silverlight 2 Beta1 + WCF + LINQ to SQL = a powerfull combination

Une petite application client / serveur avec WCF

Uploading with Silveright 2 Beta 1 and WCF

Silverlight 2.0 and WCF

Silverlight 2.0 and WCF

Les WebCasts WCF sont enfin disponibles !

vendredi 4 avril 2008

Altaide Dev Drink III, Silverlight 2

Il s’agit d’une occasion de réunir des développeurs, décideurs et curieux autour d’un sujet portant sur le développement.
Après les deux premières sessions qui avaient évoqué les technologies PHP SOA et Flex, c’était donc au tour de Silverlight 2.
SFEIR était présente et dans ce billet je vous en livre ici les grandes lignes.

Cette présentation était assurée par Pierre Lagarde et Christophe Lauer, en charge des Relations Techniques avec les Développeurs chez Microsoft France.

La conférence a durée 2 heures, les points essentiels abordés ont été:
- Les nouveautés de Silverlight 2 par rapport au Silverlight 1.0
- Les possibilités offertes par Silverlight 2
- Les contraintes techniques (portabilité, espace mémoire… )
- Quelques démonstrations pour montrer la puissance de Silverlight 2
- Quelques scoops sur la version Beta 2

Support de la présentation: http://cid19b56d5eabe30104.skydrive.live.com/self.aspx/PresentationsPubliques/Altaide%20Dev%20Drink%20III.zip

En moyenne c’était une bonne présentation de Silverlight 2 (la première du genre en français !)…Une remarque pour l’organisateur : attention au climatiseur, il fait pas mal de bruit ;-).

Quelques liens sur la conférence:

http://blogs.msdn.com/clauer/archive/2008/03/28/support-de-la-pr-sentation-silverlight-2-l-altaide-dev-drink-de-hier-soir.aspx

http://blogs.msdn.com/pierlag/

http://blogs.msdn.com/clauer/

http://www.flickr.com/photos/altaide/sets/72157603865307468/

http://blogs.msdn.com/clauer/archive/2008/03/18/alta-de-dev-drink-iii-silverlight-2-en-exclusivit-paris-le-27-mars-en-soir-e.aspx

jeudi 27 mars 2008

Microsoft Silverlight2 pour Linux (Moonlight)

Miguel de Icaza et son équipe travaillent depuis plusieurs mois sur le projet
Mono, un projet qui remplit les objectifs suivants:

- Permettre aux applications Silverlight de fonctionner dans un navigateur au-dessus de Linux.

- Mettre un kit de développement à disposition des développeurs.

- Réutiliser Moonlight pour créer des applications de bureau.

Notre directeur technique Didier Girard a rencontré le leader de ce projet qui détaille les objectifs en vidéo :

1) Les motivations pour réaliser le projet Mono, et quelques détails sur le projet... :

http://blog.dgirard.eu/post/2007/05/09/5-mn-avec-Miguel-de-Icaza-figure-du-monde-opensource

2) Miguel de Icaza nous livre entre autres une démonstration remarquable (par rapport au délai de la réalisation) :

http://www.tv4it.net/permalink/2991/Default.aspx

3) Le site officiel de Moonlight :

http://www.mono-project.com/

4) Tout ce qu'il faut savoir sur Moonlight :

http://www.mono-project.com/Moonlight

5) Articles et tutoriaux :

http://www.mono-project.com/Articles

Avec le projet Mono, Microsoft confirme encore une fois sa volonté de conquérir toutes les plates formes... Mais est-ce que cette volonté est toujours valable pour tous ses nouveaux produits ?!... à suivre...

vendredi 21 mars 2008

Silverlight mobile

Le marché du téléphone mobile est un marché en pleine expansion, Microsoft suit le mouvement.
Après Windows mobile, c’est le tour de Silverlight.
Voici un petit tour d’horizon de ces premiers frémissements :

1) Silverlight pour les mobiles haut de gamme..
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/technologie-1/d/nokia-adopte-silverlight-concurrent-de-flash-signe-microsoft_14843/

2) Quelques démonstrations pour déguster le charme du Silverlight sur les mobiles…
http://blogs.msdn.com/giorgio/

3) Un peu perdu dans l’univers Silverlight (Documentation, outils, exemples…) ?
Le schéma suivant récapitule l’essentiel :
http://www.bbits.co.uk/playground/silverlight/index.html

4) N’oubliez pas d’installer la dernière version d’Expression Blend (2.5) pour silverlight2.
http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=32a3e916-e681-4955-bc9f-cfba49273c7c&DisplayLang=en
Une petite démo pour utiliser Expression Blend 2.5 :
http://weblogs.asp.net/scottgu/archive/2008/02/28/first-look-at-using-expression-blend-with-silverlight-2.aspx

5) Des questions ?
Voilà un site qui regroupe les questions les plus fréquentes relatives à Silverlight :
http://www.microsoft.com/silverlight/overview/faq.aspx

L’exemple de Nokia (le premier constructeur à intégrer Silverlight sur ses produits) est à la fois un avantage énorme pour la vie et la prospérité de cette technologie (Nokia représente 50% du marché mobile !), mais aussi un défi pour Silverlight qui doit montrer sa puissance et sa fiabilité…