insideIT.fr : le blog des architectes IT de SFEIR

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 8 mai 2010

Applications métiers riches avec Silverlight 4 et Visual Studio 2010

Avec Silverlight 4, vient le temps des applications riches d’entreprise. Le développeur a tout pour développer des applications fiables, évolutives, sécurisées et réactives. Identiques en tous points à des applications desktop ou web classiques, elles sont surtout beaucoup plus ergonomiques.

Métier et riche en même temps

Avec les performances d’internet aujourd’hui, plus rien ne justifie d’avoir des applications complètement portées par le client, base de données comprise. C’est encore plus vrai quand la collaboration est un critère important. On veut pouvoir profiter du potentiel et de la puissance des data-centers du cloud.

Il peut pourtant être intéressant de pouvoir continuer de travailler en mode déconnecté. Quoi de plus frustrant en effet que de perdre le fruit de son travail lorsque le train passe sous un tunnel. C’est une vision partagée depuis un moment par Google (Gears), Adobe (Air) et Microsoft : avoir les avantages d’internet sans les inconvénients.

Les RIA intéressaient jusqu’ici surtout les sites de vente ou de médias en ligne. La consolidation de Silverlight (sécurité, performance, composants, interaction) offre de nouvelles perspectives.

Mais en quoi Silverlight peut-il rejoindre les pré-requis spécifiques d’une application métier et au fond, qu’est-ce qui fait une bonne application métier ?

image

L’application CRM en SaaS de CAS® (www.cas.de)

Productivité

Le premier aspect d’une application métier est la productivité. Elle doit répondre exactement au besoin de l’utilisateur (sans fioritures mais aussi sans lacunes). Elle doit aussi être facile à maintenir et à faire évoluer. Exit donc les technologies de pointe, qu’un développeur sur dix seulement est capable de comprendre. Et la disponibilité devient primordiale elle aussi.

Avec la découverte de composants au runtime, l’IoC (Inversion de Contrôle) et l’injection de dépendance avec MEF (Managed Extensibility Framework), le modèle MVVM (idéal pour Silverlight), les patterns les plus reconnus sont adoptés pour le bonheur de la maintenabilité et de la réutilisabilité de vos applications. Avec le développement unifié pour toutes les plateformes (Common Runtime .Net), le partage des fichiers entre développeur et designer, le partage des services sur le cloud, la productivité du développement n’a jamais été aussi forte. Avec le mode déconnecté, la présence sur le pc ou le smartphone, le mode out-of-browser (OOB), la productivité de l’utilisateur est maximale.

Interaction

L’interaction est elle aussi un critère essentiel. Une application en plug-in, complètement isolée, c’est bien mais ça limite le service rendu. Dans Silverlight 4, l’interaction avec l’utilisateur et ses applicatifs est plus grande.

Il y a d’abord l’interaction avec l’utilisateur :

  • Le support du texte riche (RichTextArea).

  • L’API de Notification pour les alertes.

  • Le support complet du clavier en mode plein écran.

  • La gestion de la souris (molette, click droit).

  • Le presse-papier, enfin géré.

  • La géo-localisation qui permet de lier l’action à la situation de l’utilisateur.

  • La Webcam et le microphone supportés (indispensable pour les meetings).

  • Les nouveaux événements pour les transitions sur ItemsControl (BeforeLoaded, Loaded, Unloaded).

Il y a ensuite l’interaction avec le reste du système :

  • Le stockage avec l’accès aux répertoires du compte utilisateur où se trouvent les documents.

  • Le partage grâce à l’interaction avec les logiciels qui exposent une API COM sous Windows.

  • L’import avec le support du glisser-coller depuis une source extérieure, par exemple depuis l’explorateur, très pratique pour l’upload de fichier, l’ajout de pièces jointes.

  • La gestion de l’impression, complète et offrant un contrôle intégral des éléments à imprimer.

  • La confiance avec la sandbox et l’isolated storage.

  • Le mode Trusted pour aller plus loin dans l’interaction.

Il y a enfin l’interaction avec le reste du monde, mais en toute sécurité :

  • Les WCF RIA Services qui font la glue avec le tiers métier.

  • La validation des entrées.

  • La cryptographie et le support du SSL.

  • La prévention des risques de Cross Site Scripting (XSS).

  • Les fichiers de politique cross-domain pour l’extension des ressources.

  • Le temps réel (WCF RIA Services) qui apporte un vrai confort et une réactivité maximale.

Workflows

Dans les applications métier, les processus sont indispensables et souvent complexes. Une étape de workflow peut intervenir à tout moment pour l’utilisateur, nécessitant son intervention. Si son application métier n’est pas lancée, il peut être prévenu par mail, par exemple mais cela ne palie pas tout : finalement, on n’a pas les yeux rivés sur sa messagerie en permanence. Quoi de mieux alors, que d’avoir un statut affiché en bas de l’écran, comme pour l’arrivée de mail dans Outlook. L’utilisateur n’a plus qu’à cliquer sur le statut pour lancer l’application et valider sa phase de workflow.

Et sur mobile ?

Pouvoir travailler sur la même application depuis son poste fixe au bureau, continuer sur le smartphone dans le train, et revenir dessus sur son portable chez soi ou dans la chambre d’hôtel, voilà la vraie mobilité. Silverlight 4 est opérationnel sur windows mobile et avec le multitouch, on palie aisément l’absence de souris. Votre application vous suit partout, vous n’êtes plus jamais pris de court. C’est vraisemblablement l’avenir des applications métier.

Horizons

La technologie Silverlight se rapproche plus que jamais des technologies desktop classiques en termes de productivité (utilisateur et développeur), comme en termes de sécurité ou de fonctionnalités. On peut donc enfin réinventer toutes ces applications métiers que nous pratiquons au jour le jour, en beaucoup plus ergonomiques et pratiques. Les utilisateurs ne seront pas trop durs à convaincre et la maturité certaine de cette dernière version devrait rassurer les responsables informatiques. On peut s’attendre à une déferlante d’applications métier sous Silverlight dans les années qui viennent, notamment sur Codeplex ou le Showcase Silverlight (http://www.silverlight.net/showcase/).

lundi 23 novembre 2009

Silverlight 4...Encore une version?


Si Silverlight 2 était sans doute une révolution sérieuse devant Silverlight 1.0 (une révolution qui se présente dans l’utilisation du XAML, code managé, Expression Blend…), la version 3 de Silverlight reste une étape timide mais logique qui montre une certaine maturité et stabilité de cette technologie, Silverlight 3 est donc la version clé, graphiquement (avec ces nombreux contrôles rajoutées et l’amélioration de Blend) et au niveau logique (surtout avec le framework .NET RIA Services) du coup on peut finalement développer des applications riches, dignes de ce nom, avec une productivité très élevée…Mais la concurrence et la volonté de répondre par «Yes we can» à certain fonctionnalités basique comme l’impression, la gestion des photos, la webcam, etc. pousse Microsoft à « retoucher » légèrement la définition d’un principe majeur de Silverlight : La sandbox. La sandbox est l’environnement d’exécution sécurisé et sous SL2 et SL3 pas question de toucher au matériels, un idéal qui devient réalité. Et selon Laurent Ellerbach, directeur marketing de la division plate-forme et écosystème: « Silverlight reste exécuté dans une sandbox, mais pourra au besoin requérir des droits utilisateurs plus élevés pour certaines de ses actions ». Avec ce relooking on peut donc répondre « Yes we can », notamment à la partie multimédia : photos numériques, webcam, clé USB, GPU… Mais pas avant mai ou juin 2010, date de la sortie officiel le de Silverlight 4 (voir toutes les nouveautés).

Silverlight 4 ne représente pas seulement une version très puissante avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités mais un virage intéressant dans la philosophie de cette technologie.

Site officiel Silverlight 4

Demonstration Silverlight 4 PDC 2009

mercredi 22 avril 2009

Un aperçu de Silverlight 3

Laurence Moroney a sorti à l’occasion du Mix09 un ouvrage sur les nouveaux aspects de Silverlight 3 : “First Look: Microsoft Silverlight 3”. Une version PDF en donne un avant gout en livrant 3 chapitres. Cela parle de transformations de type perspective, qui simulent des rotations 3D; des nouvelles fonctions de facilitation d’animation, qui aident grandement pour la création d’animations complexes mais fluides; le support des vidéos au format H264; les Pixel Shaders, ces instructions jusque-là réservées à WPF qui s’exécutent directement dans le processeur graphique, donc très rapides; l’exécution des applications Silverlight hors navigateur; l’ouverture de la sauvegarde de fichier en dehors du “isolated storage”; et le binding d’éléments de XAML. Le pdf fait 23 pages et se lit comme une nouvelle d’Edgar Poe, donc : bonne lecture à tous.

Le pdf : http://go.microsoft.com/?linkid=9654953

La présentation du pdf par son auteur : sur les blogs msdn

La présentation par Christophe Lauer : msdn aussi

vendredi 5 décembre 2008

Silverlight et Expression vus par un designer

Hier avait lieu chez Microsoft France, dans les magnifiques locaux du Microsoft Technology Center, rue de l'Université, la formation "Quickstart Silverlight". Elle était organisée par Regart.net et animée par Eric Ambrosi. Très heureux d'y avoir été invité in extremis, ça m'a permis déjà de voir cette vitrine de Microsoft à l'attention des partenaires. J'avais déjà eu droit aux salles de présentations en sous sol, lors des mercredis du développement mais là c'est autre chose ! Des bureaux avec des 40" au mur pour les démos, des salles de conf etc. Il y avait là quelque clients de hautes volée dont je tairai le nom, venus se faire accompagner dans des projets un peu "touchy". Personnellement, j'aimerais bien tester un jour... Je suis passé à côté de la belle table "Surface" dont on a failli avoir une démo en fin de journée (dommage). Mais parlons plutôt de la formation.

Déjà premier point d'importance, le formateur, Eric Ambrosi n'est pas de Microsoft. Pire encore, il a travaillé majoritairement sous flash ou Flex. Or donc me direz-vous, ils l'ont laissé entrer ? Mieux que ça : riche de sa vision critique, impartiale et extérieure, il participe activement à l'amélioration de la gamme Expression notamment, de part ses contacts chez Microsoft. Il est super calé sur Flash, Flex, AS1 etc. Il a d'ailleurs donné pas mal de points de comparaison ou d'accroche avec ces outils, qui moi m'étaient un peu étrangés mais qui ont fait tilt chez d'autres auditeurs.

Second point, vous l'aurez compris, le bonhomme n'est pas un hard codeur mais un designer qui sais coder. En tout cas c'est comme ça qu'il a abordé la formation. L'auditoire était majoritairement du côté design. C'est ce qui a été le plus sympa dans l'histoire. J'avais assisté à une formation Silverlight avec Christophe Lauer et à pas mal de démos dont le ReMix. Autant de choses passionnantes pour moi parce que assez techniques. Là, dès le départ on est vite parti dans Expression Blend et Expression Design. Moi qui ai toujours eu envie mais jamais vraiment le courage de m'y attaquer, ça a été comme un déclic ! Je joue de loin en loin avec Photoshop et compagnie, mais n'étant pas designer à la base, c'est plutôt souvent un calvaire ! Et là, j'ai eu un vrai cours ! J'ai enfin compris comment marchait ce bidule. Attention, Blend n'a plus de secret pour moi !

Les discussions étaient du coup très rafraîchissantes pour un sharpiste comme moi. Pensez donc : on a fait en tout et pour tout, une dizaine de lignes de code c#. Et encore, Eric était sur un Visual Studio sous VMWare sur son mac plus blanc que blanc (alors là par contre je me demande comment il est passé à l'accueil ;-), sacré provocateur ! Il a pas mal insisté sur les points primordiaux des objets graphiques sous Expression et des différences et similarités avec les outils d'Adobe. Vous voulez ne retenir qu'une chose aujourd'hui ? La voici : dans Expression, tout est user-control ! Le moindre bouton, la moindre liste est un user-control. C'est évident pour tous ceux qui pratiquent Blend, mais c'est un résumé qui claque je trouve. Il y a effectivement deux types d'objets sinon, qui sont les "path" (plume et ligne) et les "primitives" (rectangle, ellipse), ces deux types héritant de shape pour leur comportement. Tout le reste, absolument tout se retrouve dans la catégorie user-control. Du coup les éléments de la librairie de base sont éditables et personnalisables à fond. Amusez-vous à décomposer un bouton par exemple, vous verez : ce n'est qu'une collection de rectangles superposés avec des effets. Mais je ne vais pas reprendre ici le contenu du cours.

Le plus drôle c'est que je suis sorti de là avec plein de noms de sites de design à voir absolument. Histoire de se donner envie de s'y mettre. Si ça vous intéresse je les mettrai en ligne... bon allez, je suis sympa, je vous mets l'essentiel  :

www.tweened.org (c'est le blog to be sur silverlight et expression :-)

www.flashexpress.net

www.flight404.com

www.leprojecteur.fr

tout ça c'est que du beau, ça vaut le détour, alors n'hésitez pas !

lundi 24 novembre 2008

Silverlight 3...Si si 3 !

microsoft_silverlight_c Une nouvelle version de Silverlight va voir le jour l’année prochaine...On connaît pas tous les détails sur cette nouvelle version mais selon le responsable .net chez Microsoft Scott Guthrie(voir le blog), Silverlight 3 apportera :

- Améliorations Médias : Le support des formats vidéo H.264
- Améliorations Graphiques : Le support de la 3D et l'accélération matérielle du GPU
- Améliorations des contrôles et ajout de contrôles supplémentaires
- Un designer Visual Studio et Visual Web Developer Express éditable et interactif

Selon Scott Guthrie, plus d’un ordinateur sur 4 connecté à internet possède une version Silverlight Chapeau !

On ne parle pas assez de Silverlight Streaming et pourtant il y a de quoi puisque ce dernier est compatible maintenant avec Silverlight 2.0 (RTW) et pour rafraîchir nos neurones ;), Silverlight Streaming propose principalement:

- 10 GB d’espace gratuit pour héberger les applications silverlight
- Convertir les vidéos pour les rendre aux formats compatibles Silverlight
- Avoir des liens directs et statiques vers les vidéos
- Un espace d’administration

Et pour terminer cet article, un extrait aux amateurs des dessins animés…A vous de deviner le titre et la technologie utilisée ;)…Ici

Silver Anim

vendredi 21 novembre 2008

Enfin on peut aller plus loin avec Silverlight 2 !

microsoft_silverlight_c Avant d’attaquer le vif du sujet, j’ai remarqué qu’on perd un peu les pédales avec les différentes versions des outils et SDKs pour développer une application Silverlight 2.

Certes, cela montre une dynamique forte de la part de Microsoft mais pour les développeurs, cela signifie aussi des mises à jour de leurs travaux et des réinstallations permanentes!

La liste suivante représente les dernières versions des outils et SDK pour développer des applications Silverlight 2:

Microsoft Visual Studio 2008 Service Pack 1

Microsoft® Silverlight™ Tools for Visual Studio 2008 SP1

Microsoft .NET Framework 3.5 Service Pack 1

Microsoft® Silverlight™ 2 Software Development Kit Documentation

Microsoft Expression Blend™ 2 Trial

Microsoft Expression Blend™ 2 Service Pack 1

Maintenant votre machine respire mieux ;)

Enfin on peut manipuler des contrôles Silverlight 2 plus puissants et plus intéressants.

Exemple :

 Silverlight Toolkit

On parle de Silverlight Toolkit, développé par l’équipe des AjaxControlToolkit, il s’agit d’une boite à outils open source qui contient de nouveaux composants Silverlight regroupés en quatre niveaux de «qualité» : Experimental, Preview, Stable, Mature (pour plus de détails).

Exemples de contrôles :

Preview :

- AutoCompleteBox
- NumericUpDown
- Viewbox
- Expander
- ImplicitStyleManager
- Charting

Stable :

- TreeView
- DockPanel
- WrapPanel
- Label
- HeaderedContentControl
- HeaderedItemsControl

Silverlight Toolkit contient également une gamme de «thèmes professionnels» afin d’améliorer la présentation des contrôles (détails et démos).

Et comment je peux mettre en place Silverlight Toolkit?
La première des choses est de le télécharger! (Ici) et après avoir décompressé le répertoire «SilverlightToolkit_Nov08_Source», on rajoute les Dlls (du sous répertoire «Binaries») dans notre projet Silverlight et le tour est joué ! On peut manipuler les nouveaux composants avec Blend 2 :

Silverlight Toolkit Blend

Deux autres projets à retenir (qui peuvent être les sujets de prochains blogs !) :

- Silverlight Extensions (SLExtensions) - il s'agit d’une bibliothèque développée par Pierre La Garde, Thierry Bouquain d’UCAYA, Romuald Boulanger d’UCAYA, Simon Ferquel de Winwise. Cette bibliothèque contient : Des contrôles, Une librairie riche de classes ou de helpers et 3 Players skinables génériques (pour plus de détails)

- Eclipse4sl (Microsoft et Soyatec) - une sortie finale est prévue au printemps 2009, les objectifs sont :

- Créer un IDE fonctionnel pour réaliser des applications Silverlight

- Faciliter l’intégration des sites web et des services basés sur JAVA dans les applications Silverlight (pour plus de détails)

mercredi 15 octobre 2008

Silverlight 2 enfin disponible

Silverlight2PosterMIX08_thumb La version 2 du plugin multi-plateforme multi-navigateur de Microsoft pour les applications riches et multimédia est disponible depuis hier (ça fait beaucoup de multi je vous l'accorde).

Côté solidité, plus rien à prouver, en effet on se souviendra du site http://www.nbcolympics.com et de ses 70 millions de vidéos sur les jeux olympiques de Beijing cet été.

Côté plateforme et navigateurs, cette version est compatible avec Firefox, Safari, Internet Explorer et Chrome, sous Windows, Mac et Linux. Le seul qui résiste c'est l'Iphone car Apple n'y est pas favorable. En revanche, on a de bon espoir de voir Silverlight tourner sous Android.

Côté développeurs, rien que du bonheur: les langages sont plus nombreux: C#, VB.Net, Iron Ruby, Iron Python, Javascript. Et toujours la puissance des IDE de Microsoft: Visual Studio, Blend, Expression Studio, Visual Web Developper et même Eclipse !

Côté grands acteurs, ils ne manquent pas ceux qui succombent aux charmes de la belle: Toyota, NBC, CBS Sport, Blockbuster Video, Yahoo Japan.

Dans les nouveautés on notera : la cryptographie (System.Cryptography), la sérialisation, JSon, Linq to XML, la syndication (Atom10FeedFormater, Rss20FeedFormater), les Sockets.

A voir donc : http://www.microsoft.com/SILVERLIGHT/default.aspx

A ne surtout pas manquer: http://www.toyota.com/toyotafishing/

Et si la photo vous plait, elle existe en format deep zoom : http://joestegman.members.winisp.net/DeepZoom/

Et à suivre, Silverlight sous Eclipse.

mercredi 9 juillet 2008

Microsoft...Voilà comment je vois le monde RIA!

Pas de code à taper ni de programme à exécuter dans ce billet promis;) ... Une recette de la ratatouille niçoise ?! ! :)..Non même pas mais un petit tour à Redmond pour comprendre la stratégie RIA (Rich Internet Application) de Microsoft et si la solution Silverlight répond sérieusement à cette stratégie.
Le marché des interfaces riches intéresse Microsoft, ce qui explique les mouvements du géant pour garantir ses parts de marché.Les besoins des utilisateurs se manifestent à titre d'exemple dans :
- Plus d'interactivité
- Ergonomie plus intéressante
- Gestions de contenus multimédias plus riches
- Optimiser la communication Client/serveur
Les secteurs et les applications les plus clientes de RIAs sont principalement :
- La gestion et la diffusion des contenus multimédias Vidéo/Image
- La formation à distance
- Le E-commerce
- La représentation graphique riche du reporting et des statistiques d'entreprise
- Toutes applications d'entreprise même les plus basiques (ex : des formulaires HTML...)
Le marché est donc prospère mais la concurrence est rude, avec au premier rang : Adobe qui équipe 95% des agences Web avec Photoshop, Illustrator ou encore Flex. Il suffit de rappeler que les outils Expresion de Microsoft sont encore loin derrière ces homologues d'Adobe...Mais Microsoft n'a pas joué toutes ses cartes et qui peuvent faire bouger la balance, la vidéo HD (exemple de projet en cours: NBC pour la retransmission des J.O) et les applications d'entreprise (des technologies DotNet qui cohabitent parfaitement avec les infrastructures DotNet. Donc pas d'apprentissage d'un nouveau langage ni de surprises d'intégration).
Il est difficile de parler de la stratégie RIA sans parler de "Live Mesh" qui représente l'objectif Microsoft pour déployer la même application sur plusieurs environnements différents (PC fixe, portable, mobile, Mac, ...) Dans ce contexte, il semble que Silverlight constitue la plateforme de développement idéale puisqu'un runtime Silverlight est en cours de réalisation sur l'ensemble de ces équipements.
Le document suivant préparé dans le cadre de l'évènement Happy Hour organisé par SFEIR présenté les grandes lignes de Silverlight ici.
La solution Silverlight est la réponse concrète de la stratégie RIA de Microsoft, il ne reste qu'à renforçer la vague d'évangélisation et à multiplier les tentations de séduction du marché... Si vous avez des grains sel à rajouter n'hésitez pas.

vendredi 13 juin 2008

Silverlight reprend la parole!

C'est noël pour Silverlight!...Je vous cache pas, c'est le cas pour moi aussi ^^...Alors de quoi s’agit-il ?
Pourtant, nouveau née, Silverlight2 ne cesse de grandir, après la beta 1 c'est le tour de la beta 2. «Commercial Go Live license» est le label commercial de Silverlight 2 beta 2.
Encore quelques bugs à corriger et un petit morceau de framboise bien sucré sur l'assiette et ça doit être prêt avant les JO.
Une première version de Silverlight pour Linux(Moonlight)...Et ça marche ? Où et Comment ? Des bugs ?...Bref un sujet intéressant, pour les plus patients, je prépare un article sur ce sujet et qui va être publié prochainement ;).
Une nouvelle version d’Expression Blend 2.5: June 2008 Preview.
Une nouvelle version "Silverlight Tools Beta 2 for Visual Studio 2008".
Et même le DeepZoom Composer a une nouvelle version.
Dans cet article, je vais essayer de vous citer brièvement les nouveautés de la version beta 2:
                  Des contrôles intégrés dans Silverlight (boutons, boites de listes, etc.).
                  Nouvelles fonctionnalités pour le: Calendar, DataGrid et TextBox.
                  Plus de templates WPF intégrées dans Silverlight beta 2.
                  Un nouveau concept de VSM (Visual State Manager) qui facilite la gestion des états des contrôles.
                  Silverlight 2 beta 2 autorise l'automatisation des tests des interfaces graphique grâce au framework d'UI Automation.
                  Silverlight 2 beta 2 est compatible avec WPF.
                  Un Streaming qui prend en compte les conditions du réseau.
                  Silverlight 2 beta 2 supporte JSON (au passage, Linq to JSON est possible avec cette nouvelle version) et les services REST.

Le label commercial de Silverlight déclenche une phase «sérieuse» de la mise en production de cette technologie…Bref c’est l'oiseau qui quitte son nid ;). A suivre…

Une nouvelle version de DeepZoom Composer + Une nouvelle version d’Expression Blend 2.5: June 2008 Preview

Silverlight

FAQ Silverlight2 beta 2

Moonlight

vendredi 18 avril 2008

Et Moonlight, ça en est où ?

Logo monoJe ne sais pas si ça vient de moi, mais on n'entend plus trop parler de Moonlight en ce moment. Je rappelle que Moonlight est l'implémentation open source de Silverlight, et est basé sur Mono. Qu'à cela ne tienne, je me suis dit "allons voir s'il se passe quelque chose"
Ca tombe bien, car Miguel de Icaza a effectué la semaine dernière une présentation sur l'état d'avancement du projet. On apprend par exemple qu'il estime que le projet a environ 9 mois de retard par rapport à Silverlight lui-même.
Miguel a également montré comment Moonlight pouvait être utilisé pour créer des applications riches sous Linux.
Le travail actuel se focalise sur une compatibilité Silverlight 1.1, la compatibilité avec la version 2.0 sera en chantier ultérieurement cet été.
Tous les détails de cette présentation sont disponibles sur ArtsTechnica, et c'est ici.

vendredi 11 avril 2008

Silverlight et WCF

Windows Communication Foundation anciennement appelé Indigo est la nouvelle couche de communication de .NET(version 3.0).
Historiquement dans le monde Microsoft, plusieurs technologies de communication sont apparues à différentes époques à l’instar du COM+, DCOM, MSMQ ou plus récent: les web services et le .NET Remoting.

WCF unifie le développement d’applications distribuées en enveloppant les différents modes de communication actuels en une seule API centralisée sous le namespace System.ServiceModel.

Cette couche atteint trois objectifs principaux :

L’unification des différents modes de communication (webservice, protocole WS-*, Message Queuing, etc...)
L’orientation service en partageant le schéma et non les classes, en ayant la possibilité de développer avec les standards WS-* et d’avoir de véritables services autonomes.
L’intégration qui permet l’interopérabilité avec les autres applications/plateformes

Dans ce billet, je vous livre les liens(les plus intéressants ;)) qui traitent le sujet Silverlight&WCF(introduction, exemples de codes…) :

Calling a WCF service from your Silverlight application

Silverlight 2 Beta1 + WCF + LINQ to SQL = a powerfull combination

Une petite application client / serveur avec WCF

Uploading with Silveright 2 Beta 1 and WCF

Silverlight 2.0 and WCF

Silverlight 2.0 and WCF

Les WebCasts WCF sont enfin disponibles !

vendredi 21 mars 2008

Silverlight mobile

Le marché du téléphone mobile est un marché en pleine expansion, Microsoft suit le mouvement.
Après Windows mobile, c’est le tour de Silverlight.
Voici un petit tour d’horizon de ces premiers frémissements :

1) Silverlight pour les mobiles haut de gamme..
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/technologie-1/d/nokia-adopte-silverlight-concurrent-de-flash-signe-microsoft_14843/

2) Quelques démonstrations pour déguster le charme du Silverlight sur les mobiles…
http://blogs.msdn.com/giorgio/

3) Un peu perdu dans l’univers Silverlight (Documentation, outils, exemples…) ?
Le schéma suivant récapitule l’essentiel :
http://www.bbits.co.uk/playground/silverlight/index.html

4) N’oubliez pas d’installer la dernière version d’Expression Blend (2.5) pour silverlight2.
http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=32a3e916-e681-4955-bc9f-cfba49273c7c&DisplayLang=en
Une petite démo pour utiliser Expression Blend 2.5 :
http://weblogs.asp.net/scottgu/archive/2008/02/28/first-look-at-using-expression-blend-with-silverlight-2.aspx

5) Des questions ?
Voilà un site qui regroupe les questions les plus fréquentes relatives à Silverlight :
http://www.microsoft.com/silverlight/overview/faq.aspx

L’exemple de Nokia (le premier constructeur à intégrer Silverlight sur ses produits) est à la fois un avantage énorme pour la vie et la prospérité de cette technologie (Nokia représente 50% du marché mobile !), mais aussi un défi pour Silverlight qui doit montrer sa puissance et sa fiabilité…

jeudi 6 mars 2008

[MIX 08 - J1] RIA et Cloud computing

MIX 08 Ça blogue pas mal aux US depuis cette nuit. La grand-messe du Web 2.0 par Microsoft a commencé. Alors, qu'en ressort-il pour le moment ?

  • IE8 et Silverlight 2. Bon pour IE8 on est dans le lancement classique d'un nouvel opus du navigateur MS. Rien de très excitant. D'accord, d'accord la liste est longue, les nouveautés sont nombreuses. MS va dans le bon sens (adhérence à la norme). Mais on ne fait pas trois jours de symposium pour lancer un nouvel Internet Explorer. Alors ? Alors Silverlight ! Le battage commence. On avait déjà vu de quoi était capable le « flash killer » avec le site de Quicksilver. Il était temps de faire adhérer plus de marques. Ça commence bien : NBC Olympics, Hard Rock Memorabilia, Aston Martin. Les autres devraient suivre.
  • Expression Studio 2. A tester sans attendre, la version beta de la suite graphique nouvelle mouture.
  • SQL Server Data Services, voilà aussi des termes qui font plaisir. On entre dans le cloud computing. Le début d’une nouvelle ère ?
  • ASP.NET MVC et la preview de Deep Zoom Composer. Quelques bonne heures de programmation et de design en perspective pour tester tout ça.

Et ce n'est que la première journée. Le meilleur est pour la seconde journée tout à l'heure (décalage horaire oblige) avec l'intervention de Steve Balmer pour un Q&A sur IE8. Et mon petit doigt me dit que le numéro un ne va pas se déplacer juste pour parler de IE.

Pour un résumé de la journée en anglais : le blog de Chris Koenig.

samedi 9 février 2008

3 questions à Didier Girard sur les nouvelles IHM

Les outils sont-ils là, les technologies sont-elles matures ? Quel va être le rythme d'adoption ? Quelle va être la technologie qui va s'imposer ?