insideIT.fr : le blog des architectes IT de SFEIR

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - TechDays 2008

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 12 février 2008

[TechDays 2008 - J2] Présentation de Rosario

rosario La prochaine évolution de Visual Studio Team System a été présentée par Florent Santin et Mathieu Szablowski de Winwise.

Une nouvelle mouture très aboutie mais sans révolution, là où l'emploi d'un nom de code pouvait laisser espérer quelques avancées majeures. Cette version est pour le moment disponible en VPC uniquement ou en CTP (Community Technology Preview), inutile d'espérer l'installer directement.

Trois déclinaisons principales du team system ont été présentées : Team developper, Team Tester et Team architect.

  • Le Team architect adresse enfin les software factories.
  • Le Team Tester offre Camano, un outil de création, d'organisation et d'exécution des tests. Mais aussi un "Manual test run" qui semble un peu archaïque à l'heure de l'industrialisation et du TDD, avec toutefois une option intéressante d'attachement au work-item d'une vidéo du déroulement du test si celui-ci est reporté comme en échec. Les tests fonctionnels sont gérés bien entendu, ainsi que les campagnes de tests et les recettes.
  • Le Team Developper offre lui trois nouveautés plus significatives :
    • L'Historical Debugger qui permet d'analyser la pile d'appels après coup pour remonter jusqu'à une exception.
    • Un "Stand alone debugger" qui déploie sur n'importe quel support un environnement minimal donnant accès à l'exécution du programme en mode debug ne nécessitant pas Visual Studio. Idéal pour un débuguage rapide sur la machine d'un utilisateur ou de votre maîtrise d'ouvrage qui n'est pas équipée de l'IDE.
    • Code Analysis : le strict équivalent de FxCop mais intégré cette fois dans Visual Studio. Avec ses Rules Set et sa customisation habituelle.

D'après les speakers, les retours d'utilisateurs sur cette CTP sont tous très positifs. Mais le message est clair : Visual Studio 2008 offre déjà la plupart des vraies nouveautés mises en avant.

Morale de l'histoire: n'attendez pas Rosario, courrez installer Visual Studio 2008.

[TechDays 2008 - J2] GreenPepper.Net

greenpepper_1 Une présentation très vivante, avec deux super speakers qui n'ont juste pas eu le temps de présenter concrètement le produit GreenPepper à notre grand regret. Mais le sujet qui amène la démo était très riche et très dense (trop ?).

D'abord un tour d'horizon sur les tests de non régression et les pratiques agiles.

La problématique principale: la communication entre utilisateurs et développeurs. Et dans ce cadre, le rôle de l'analyste d'affaire.

Un petit tour pour rire sur le cycle en V: série de documents passés de personnes à personnes, beaucoup de documents transmis et de plus en plus volumineux. Communication par documents écrits qui rend difficile le passage de tous les messages. Formalisme spécialisé, sources d'information multiples, difficile à maintenir, avec une traçabilité faible. On ne peut pas tester des documents. A cela se rajoute le fait que les gestions des exigences et de projet sont souvent mal intégrées.

Une petite présentation de Scrum mais aussi du Manifeste Agile et ses 4 règles d'or.

Insiste bien sur l'importance des tests. Et le côté contradictoire de la plupart des projets: quand toutes les phases du projet décalent, on compresse ce qui vient en dernier: les tests. Donc quand on code plus, on teste moins! Et c'est quasiment inévitable quand on garde l'écriture des tests pour la fin.greenpepper_2

De l'importance d'écrire les tests avec l'utilisateur comme les exigences elles-mêmes. C'est une partie très itérative, un peu de test écrit, un peu de code, on teste et on recommence. L'idée est de créer un environnement collaboratif.

Très concrètement, les tests sont là pour aider plutôt que contraindre et ennuyer le développeur.

Donc ils n'ont pas présenté leur produit, mais... il y a des présentations en ligne sur leur site: http://greenpeppersoftware.com

[TechDays 2008 - J2] Applications pour Facebook et Popfly

Session en deux parties.

IMG_2560_20    

La première partie par Thomas Conté présente le développement et le déploiement d'applications pour facebook. Il en ressort une simplicité de développement aidée par des outils bien aboutis et un issue tracker très vivant. Avec une limitation tout de même au niveau de l'instabilité inhérente à l'API de facebook, qui n'assure pas toujours la compatibilité ascendante.

Quelques idées clés:

- utiliser le Facebook Developer Kit (ou le Facebook.Net) sur Codeplex. (http://www.microsoft.com/express/samples/facebook/Default.aspx ou http://blogs.msdn.com/coding4fun/archive/2007/05/24/2854939.aspx)

- Ajouter dans son profil application l'item "Developer".

- Le développement est celui d'une application Asp.Net classique.

- Un Add-on pour VS: Web Deployment Project

- Pour publier la Base de données utiliser le "Publish To Provider"

La seconde partie par Christophe Lauer présente PopFly qui est l'éditeur de mashup web de Microsoft par assemblage de briques. Il s'agit là d'un IDE intégralement porté par le navigateur internet. Pas besoin ici d'installer quoi que ce soit. Le développement est très intuitif et s'adresse principalement aux néophytes. Les blocs standards, ceux partagés par la communauté, sont là pour servir de base aux nouveaux développements. On peut donc démarrer très vite. Pour aller plus loin en revanche, mieux vaut bien connaître Javascript. Un bloc Popfly est un couple de fichiers (un fichier XML de description et un fichier Javascript pour la logique applicative). popfly_2

Deux idées sympathiques : on peut dériver d'un WSDL très simplement et dans un autre registre on peut "détourner" un flux RSS (avec l'accord de son propriétaire bien entendu) pour le filtrer ou l'enrichir. Et la démo était assez bluffante.

Pour finir: un très bon article (et en français) sur la MSDN : http://msdn2.microsoft.com/fr-fr/asp.net/cc136629.aspx

plus le blog de Christophe Lauer : http://blogs.msdn.com/clauer/archive/2008/01/18/ecrire-vos-propres-blocs-de-code-pour-popfly.aspx

lundi 11 février 2008

[TechDays 2008 - J1] .Net et l'Open Source: Retour d'expérience

IMG_2494_10 Cette dernière présentation du symposium DNG de la journée a permis de sortir un peu du cadre strict et compassé de la technologie propriétaire. Ici on parle d'un mouvement nouveau dans le monde Microsoft mais qui devient de moins en moins marginal: l'Open Source en .Net. S'il est vrai que sur un tel sujet on passe très rapidement de l'objectif au subjectif, on se doit d'aborder cet angle d'approche d'un projet d'un point de vue rationnel et factuel. Car face à des décideurs, la seule notion de coût ne peut suffire, surtout sur de gros projets et d'autant plus que le coût réel fait souvent l'objet de débats. Débats qui masquent malheureusement l'objectif premier du choix technologique: l'efficacité.

Or malgré la jeunesse des technologies dont il est question ici, il est possible de prendre les projets existants comme autant d'éléments de comparaison avec des solutions plus classiques considérées souvent à tort comme seules envisageables.

Un cas concret et réel a servi de fil rouge à l'exposé, celui d'une application centrale, critique et volumineuse, dans un environnement projet tendu avec un timing serré. Rien qui permettait d'envisager une ouverture à de l'open source à priori. Et malgré tout, le projet, appuyé sur les frameworks Spring.Net, NHibernate et Common.Logging a été un succès à tous les niveaux. IMG_2483_10

Tout comme c'était le cas ici, il y a clairement des situations où une solution peut amener un réel avantage concurrentiel et c'est parfois une solution open-source. Mais les barrières psychologiques à franchir restent nombreuses.

Et pourtant, force est de constater la vigueur et le sérieux des projets open source en .Net qui bénéficient pour certains d'entre eux d'équipes conséquentes. C'est un nouveau paradigme, une nouvelle économie, qu'il convient d'aborder objectivement une fois passée l'utopie des débuts. On peut et on doit faire du business avec l'open source.

Il ressort de cette vision un constat: là où la communauté Java a une existence propre et une vrai légitimité, côté .Net la communauté reste à "inventer".

[TechDays 2008 - J1] Présentation de VOLTA

2nde présentation du symposium DNG de la journée, par Eric Meyer et en anglais.

meyer largeEric a beaucoup insisté sur le coût d'entrée à toute nouvelle technologie. Le but, lors de la création de VOLTA, était clairement de le réduire à 0, ce qui augmente les chances d'adoption. Avec humour, distance et clarté il a démontré la simplicité de mise en oeuvre de la chose. L'idée maîtresse étant de prendre AJAX comme : 1 tiers application + refactoring. Il ne faut surtout pas revoir toute la conception du logiciel en fonction. Volta est là pour créer une application RIA. Le split en N-tiers est automatique après sélection de l'option "end to end profiling" dans les propriétés du projet. Le mot d'ordre étant "No code change". meyerVolta

Et question asynchrone, c'est beaucoup plus simple que le pattern async et l'ordre de retour des appels successifs est plus simple à contrôler.

Un outil à voir au passage: le "Microsoft Services Trace Viewer". Il donne une vision en diagramme de séquences des requêtes et réponses, ce qui aide bien pour le split.

[TechDays 2008 - J1] LINQ et ENTITY Framework

La présentation de Sébastien Ros et Fabrice Marguerie sur l'Entity Framework et (un peu moins, ils ont eu moins le temps) LINQ. En quelques schémas efficaces et démos simples et directes, ils ont démontré leurs trois axes majeurs pour EF: Innovant; Evolutif; Adapté à l'industrie.

En substance EF n'est pas qu'un ORM. Il propose bien plus que ça. Il insère le modèle conceptuel (Entity et Relationship) entre les objets services et le modèle logique relationnel (DataTable...). Comme le dit le speaker: "EF permet l'abstraction ultime de toute source de données".

Quelques mots à retenir (et à approfondir dès que possible) :

- Entity Framework Entity Bag (Perseus)

- Entity Client Data Provider

- Les filtres dans EF

Et en passant un petit conparatif de perfs entre 5 ORM du marché dont EF. Il en ressort une nette avance de LLBLGen et EUSS suivis de près par NHibernate.

[Base de données] [TechDays 2008 - J1] Conférence LinqToSql du 11/02/2008 par Mitsuru Futura

Conférence LinqToSql présentée aux techdays du 11/02/2008 de microsoft par Mitsuru Futura (microsoft) :

Il ressort de cette présentation technique de LinqToSql, ressort que Microsoft voudrait devenir un standard pour les bases de données avec LinqToSql.

Ce nouveau language n'est pas encore au point et surtout, ne fait que des relations 1 pour 1 entre les entités.

Tant que ce problème ne sera pas résolu, il sera impossible d'utiliser LinqToSql.

les mots clefs de la conference :

  • mapping de sql dynamic
  • générateur de code associé
  • modèle tjrs compilé (vérifie les erreurs)
  • peu de classes
  • on est tjrs en relation 1 * 1 , i.e. 1 entité = 1 table en Linq To Sql
  • ne supporte que les BDD Sql Serveur (2005, 2000 et Compact)
  • pour les autres BDD, attendre les versions futures de LinqToEntities

exemple de manipulation d'une requête : var q4 =

 (from C in db.customers
  select c).skip(5).take(5);

masterDataGridView.DataSource = q4.ToList();

Isabelle Chapre

[TechDays 2008 - J1] Premiere demi-journée : la plénière

djAprès avoir grillé tout le monde lors de l'inscription (et oui, c'est l'avantage d'être speaker), je me dirige directement vers l'amphithéâtre, accompagné de mon photographe professionnel Laurent, pour le début de la plénière. Nous arrivons dans une ambiance digne des plus grandes boîtes de nuit. Enfin, une boîte de nuit avec 90 % d'hommes assis dans des fauteuils, mais avec de la musique entraînante.

Bref, on commence par un petit peu de pub pour les partenaires, un discours de Bill Gates, puis une présentation de l'application réalisée pour QuickSilver en Silverlight (au demerant très réussie). Le coeur de l'évènement est centré autour de la réalisation d'un projet fictif, nommé projet X, mettant en oeuvre toute la panoplie des outils Microsoft. Visual Studio 2008, Windows 2008 Server et SQL Server 2008 sont de la partie.vision large salle

Le plus intéressant a été les démonstrations concernant le framework Entity, permettant de générer des objets mappant une base. Utilisé conjointement avec Linq2Http, on peut attaquer une base de données par une couche de service web, les résultats obtenu étant en XML.

Il a aussi été question de virtualisation, de parralélisation, ainsi que de base de données, notamment une nouveauté de SQL Server 2008 permettant de streamer un fichier stocké en base.

Voilà pour cette mise en bouche, vivement la suite.

samedi 9 février 2008

J-2 : On y est presque

On se prépare. Certains peaufinent leur présentation, cherchent un dernier sursaut d'inspiration, une phrase choc.

La pression monte. C'est un peu comme une veille de championnat. Les derniers échauffements. La fébrilité d'avant match.

Moi ça va. Pas la pression. Juste à être en forme pour assister à 8 présentations par jour. Bon j'hésite encore entre 25 conférences le même jour. Il va falloir choisir. Mais 2008 va être tellement riche... Et je ne veux rien rater. Silverlight, F#, la programmation parallèle, Volta, la DLR, Sync, Linq, les DNG Symposium, Rosario, WPF, WCF, WF, les Software+Services... On ne sait plus où donner de la tête. C'est le supplice de Tantale !

En attendant je vérifie pour la dixième fois que l'appareil photo marche bien. Les piles sont chargées. Les cartes vides.

C'est bien le premier week-end ou je me dis: "vivement lundi". Mais c'est un fait. Vivement lundi !